analyse absence supériorité aérienne russe

Nouveautés sur internet, annonces de conférences, musées, etc..
Message
Auteur
Avatar du membre
Jirossil
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 2988
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 12:43

Re: analyse absence supériorité aérienne russe

#41 Message non lu par Jirossil »

Une autre analyse, celle de Bill Roggio (au départ, on s’étonnait de ne pas voir plus d’avions russes dans le ciel de l’Ukraine - le différentiel est quand même de 200 sorties par jour pour les Russes contre 5 ou 10 maximum pour les Ukrainiens. Mais en fait les Russes ont visiblement privilégié la destruction préalable par des missiles de toutes les infrastructures ukrainiennes) :

“Au cours de la première semaine de la guerre, on ne sait pas exactement combien de frappes russes ont atteint leurs cibles, mais Piotr Lukasiewicz, analyste à Polityka Insight, un institut de recherche basé à Varsovie, a déclaré qu’elles avaient sérieusement endommagé les centres de commandement et de contrôle ukrainiens. Ils ont mis hors d’état de nuire un important centre de commandement et de communication au début avec des frappes de précision (…) Progressivement, les Ukrainiens perdent leurs radars ou leurs systèmes d’alerte. Nous devons envisager la possibilité que les Russes retiennent le gros de leur force aérienne jusqu’à ce que les défenses aériennes ukrainiennes soient suffisamment dégradées. La Russie semble compter sur les missiles à longue portée pour frapper les installations clés de la défense aérienne. La mise hors service d’un réseau de défense aérienne sophistiqué ne se fait pas du jour au lendemain. Cela peut prendre des semaines pour y parvenir. Si cela est vrai, cela prouve que les Russes étaient préparés à une longue campagne“. 
"Ce n'est pas le temps qui nous manque : c'est nous qui manquons au temps" Paul Claudel

herodote
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 2981
Enregistré le : mar. 14 oct. 2008 15:02
Localisation : Bouche du Rhone

Re: analyse absence supériorité aérienne russe

#42 Message non lu par herodote »

Sans aucun doute ils ont attaqué près de leur frontières, lentement autant pour tenir compte malgré tout des civils, il faut sans doute faire attention à la propagande, les combats sont durs et donc dans cette situation ils sont lents en plus des embuscades , mais personne n'arrive au delà de la logistique et la raspoutia aidant, à formaliser les problèmes de l'armée russe .
Entre manque de reconnaissance, ce qui est évident vu les embuscades qui sont prouvées (sans que l'on sache si c'est ceux sont des faits d'armes rares ou devenus courants ) et le reste: des pertes aériennes prouvées mais combien et pour certes un emploi d'armes un peu anciennes.

Ly Mantok
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 225
Enregistré le : mer. 9 mai 2018 09:15

Re: analyse absence supériorité aérienne russe

#43 Message non lu par Ly Mantok »

Voici ce qu'écrit un ex colonel des US Marines présent en Ukraine:

"Les Russes s'adaptent déjà et, ce faisant, réduisent l'avantage tactique des Ukrainiens. L'abattage unilatéral des colonnes blindées russes qui a caractérisé les premiers jours de la guerre et qui a satisfait les abonnés YouTube du monde entier appartient au passé. Les Russes dirigent désormais leurs formations avec l'attaque électronique, les drones, les lasers et la bonne vieille reconnaissance par le feu. Ils utilisent des missiles de croisière et des équipes de saboteurs pour cibler les routes logistiques, les usines de fabrication et les bases d'entraînement dans l'ouest de l'Ukraine. Réalisant que les Ukrainiens manquent de viseurs thermiques pour leurs lanceurs de missiles Stinger, les Russes ont basculé toutes les opérations aériennes après la tombée de la nuit. C'est peut-être pour cette même raison que les frappes de missiles de croisière russes dans l'ouest et le sud de l'Ukraine ont également eu lieu la nuit."

Vous trouverez l'article (publié 21/3) ici:

https://taskandpurpose.com/news/russian ... s-ukraine/

Ca traite plutôt des capacités tactiques. Celle stratégiques ont été perdues pour les Ukrainiens au cours des premières 24h et celles opérationnelles les jours suivants. Ils résistent très bien, mais il s'agit pour la plupart de défense statique car il semblerait que leurs brigades ne puissent plus se coordonner pour monter des contrattaques au delà du niveau tactique.

Avatar du membre
Tugais
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 388
Enregistré le : ven. 9 oct. 2009 17:04
Localisation : Paris, Fr

Re: analyse absence supériorité aérienne russe

#44 Message non lu par Tugais »

Ly Mantok a écrit : mer. 23 mars 2022 08:00[…]
Réalisant que les Ukrainiens manquent de viseurs thermiques pour leurs lanceurs de missiles Stinger, les Russes ont basculé toutes les opérations aériennes après la tombée de la nuit.[…]

Ca traite plutôt des capacités tactiques. Celle stratégiques ont été perdues pour les Ukrainiens au cours des premières 24h et celles opérationnelles les jours suivants. Ils résistent très bien, mais il s'agit pour la plupart de défense statique car il semblerait que leurs brigades ne puissent plus se coordonner pour monter des contrattaques au delà du niveau tactique.
Des photos et vidéos publiées quotidiennement viennent contredire cette affirmation. Il y a encore des opérations diurnes qui sont volées par les différentes branches de la composante aérienne, que ce soit des voilures fixes ou tournantes.

La deuxième partie est elle aussi sujette à caution et ne semblent pas refléter l'image que l'on a de la situation en Ukraine. Les forces russes sont à l'arrêt sur le front Nord et Sud, certaines adoptent des postures défensives et les forces à l'Est avancent mais piétinent. Au Nord Ouest de Kiev, il semble que les forces ukrainiennes contre-attaquent et mènent des combats extrêmement durs depuis 2 ou 3 nuits pour reprendre du terrain.

Je me garderais bien d'être catégorique sur ces questions, nous en savons trop peu.

Ly Mantok
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 225
Enregistré le : mer. 9 mai 2018 09:15

Re: analyse absence supériorité aérienne russe

#45 Message non lu par Ly Mantok »

Tugais a écrit : mer. 23 mars 2022 10:57
Ly Mantok a écrit : mer. 23 mars 2022 08:00[…]
Réalisant que les Ukrainiens manquent de viseurs thermiques pour leurs lanceurs de missiles Stinger, les Russes ont basculé toutes les opérations aériennes après la tombée de la nuit.[…]

Ca traite plutôt des capacités tactiques. Celle stratégiques ont été perdues pour les Ukrainiens au cours des premières 24h et celles opérationnelles les jours suivants. Ils résistent très bien, mais il s'agit pour la plupart de défense statique car il semblerait que leurs brigades ne puissent plus se coordonner pour monter des contrattaques au delà du niveau tactique.
Des photos et vidéos publiées quotidiennement viennent contredire cette affirmation. Il y a encore des opérations diurnes qui sont volées par les différentes branches de la composante aérienne, que ce soit des voilures fixes ou tournantes.

La deuxième partie est elle aussi sujette à caution et ne semblent pas refléter l'image que l'on a de la situation en Ukraine. Les forces russes sont à l'arrêt sur le front Nord et Sud, certaines adoptent des postures défensives et les forces à l'Est avancent mais piétinent. Au Nord Ouest de Kiev, il semble que les forces ukrainiennes contre-attaquent et mènent des combats extrêmement durs depuis 2 ou 3 nuits pour reprendre du terrain.

Je me garderais bien d'être catégorique sur ces questions, nous en savons trop peu.
Pour la 2e partie je dirais qu'elle est plutôt sujette à chaudron qu'à caution, si tu me permets le jeu de mots et l'ironie...

Concernant l'article, je sais très bien qu'il y a des actions diurnes, d'ailleurs l'un des obstacles aux mouvements des forces ukrainiennes c'est les Ka-52 et Mi-28 en chasse, mais vu que je me suis borné à citer l'article, si tu n'es pas d'accord tu peux toujours écrire à l'auteur

Avatar du membre
droopy
Wargamer en robe
Wargamer en robe
Messages : 761
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 15:16

Re: analyse absence supériorité aérienne russe

#46 Message non lu par droopy »

De nouveau on s'éloigne du wargame.

Merci d'y revenir.

Pour les analyses stratégico-diplomatico-politiques, je vous renvoie aux forums spécifiquement dédiés à ces sujets
Sur la table : LnLT toutes époques
En apprentissage :loupe: : Carrier (scénario 3)

Ly Mantok
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 225
Enregistré le : mer. 9 mai 2018 09:15

Re: analyse absence supériorité aérienne russe

#47 Message non lu par Ly Mantok »

Mes excuses auprès de la Modération.

Pour revenir au wargame j'aurais des questions à soumettre toujours dans la réflexion pour un jeu:

1. MODE SOLO: que pensez-vous de l'idée d'Oddball_67 proche de State of Siege? Et est-ce qu'un solo serait plus faisable du côté UKR ou RU?

2. MODE COIN: c'est peut-être déroutant, mais vu le décalage techno-militaire je me pose des questions

3. POLOGNE 39': pourrait-on s'en inspirer? Supériorité technique, surprise, concentration des forces sur la frontière, voilà quoi...

Avatar du membre
Zorngottes
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 4136
Enregistré le : ven. 17 mars 2017 08:22

Re: analyse absence supériorité aérienne russe

#48 Message non lu par Zorngottes »

Ly Mantok a écrit : mer. 23 mars 2022 11:53 1. MODE SOLO: que pensez-vous de l'idée d'Oddball_67 proche de State of Siege? Et est-ce qu'un solo serait plus faisable du côté UKR ou RU?
Normalement dans cette série nous jouons le camp "désespéré" donc il faudrait plutôt être le joueur ukrainien résistant à la puissance (relative) russe.
Falling isn't flying,
Floating isn't infinite. :zik2:

Avatar du membre
Dominique Guillemin
Grognard
Grognard
Messages : 851
Enregistré le : jeu. 30 oct. 2008 19:51
Localisation : Paris

Re: analyse absence supériorité aérienne russe

#49 Message non lu par Dominique Guillemin »

1. MODE SOLO: que pensez-vous de l'idée d'Oddball_67 proche de State of Siege? Et est-ce qu'un solo serait plus faisable du côté UKR ou RU?

2. MODE COIN: c'est peut-être déroutant, mais vu le décalage techno-militaire je me pose des questions
Pour ma part, je ne serai pas intéressé par une énième itération de ces systèmes trop abstraits. Ce qui m'intéresse dans les conflit serait plus plutôt l'échelle opérative, pour voir la façon avec laquelle on se lance à l'assaut d'un pays comme l'Ukraine avec toute la panoplie des moyens modernes, mais un nombre d'unités finalement assez réduit. L'échelle idéal serait le bataillon/brigade avec le appuis représentés et un rôle important de la log, de l'éclairage, de la 3e dimension et même du rôle des populations civiles (pour la défense du territoire, mais aussi pour la question des réfugiés. Ce serait ambitieux ! Mais je ne vois pas trop quel jeu existe à cette échelle et pour la période très contemporaine. Peut-être Flashpoint Golan ?
3. POLOGNE 39': pourrait-on s'en inspirer? Supériorité technique, surprise, concentration des forces sur la frontière, voilà quoi...
Je ne connais pas ce jeu, mais le "Plan Blanc" ne paraît pas si intéressant que cela à titre de comparaison. D'une part parce l'Allemagne engage le gros de ses forces, ne laissant guère de chance à la Pologne, ce qui n'est pas le cas de la Russie ici, et d'autre part parce la Pologne ne joue pas les jusqu'au-boutiste (sans insulter le courage polonais), notamment en armant pas les civils (et pour cause, cela n'aurait servi à rien).

La comparaison qui me semble la semble plus intéressante est plutôt la campagne américaine contre l'Irak en 2003 : l'agresseur se lance avec des moyens limités (90 000, puis 130 000 hommes), la topographie est semblable (un archipel de zones urbaines au milieu d'un charodrome, les zones montagneuses étant loin des combats dans les deux cas), mêmes problèmes logistiques... Mais les Irakiens ne soutenaient pas leur gouvernement comme il semble que ce soit le cas d'une bonne partie des Ukrainiens. Pb : à ma connaissance la guerre de 2003 n'a pas fait l'objet d'une simulation à l'échelle que je souhaiterais.
Lloyd George: "Vous autres, français, oubliez toujours qu'entre l'orgueil et le ridicule, il n'y a qu'un pas"

Clemenceau: "Oui: le Pas-de-Calais"!

Avatar du membre
Uphir
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 3846
Enregistré le : lun. 13 avr. 2015 22:15
Localisation : A l'ouest...

Re: analyse absence supériorité aérienne russe

#50 Message non lu par Uphir »

Dominique Guillemin a écrit : mer. 23 mars 2022 14:35Pour ma part, je ne serai pas intéressé par une énième itération de ces systèmes trop abstraits. Ce qui m'intéresse dans les conflit serait plus plutôt l'échelle opérative, pour voir la façon avec laquelle on se lance à l'assaut d'un pays comme l'Ukraine avec toute la panoplie des moyens modernes, mais un nombre d'unités finalement assez réduit. L'échelle idéal serait le bataillon/brigade avec le appuis représentés et un rôle important de la log, de l'éclairage, de la 3e dimension et même du rôle des populations civiles (pour la défense du territoire, mais aussi pour la question des réfugiés. Ce serait ambitieux ! Mais je ne vois pas trop quel jeu existe à cette échelle et pour la période très contemporaine. Peut-être Flashpoint Golan ?
Je reste sur Next War qui me paraît idéal pour simuler ce genre de conflit. Il y a d'ailleurs des règles pour gérer les flots de population civiles (bon, elle sont assez simplistes; en gros, c'est une pénalité de mouvement sur les routes pour simuler l'encombrement des axes par les civils s'éloignant de la ligne de front), ainsi que les troupes insurrectionnelles (dans le supplément #1).

Je sais que je défends souvent ce système, mais je le trouve vraiment bien fait mécaniquement parlant.
"Je crois que pour tout homme, l’apothéose vient lorsqu’il s’est bien battu pour la bonne cause et gît, épuisé, sur le champ de bataille… victorieux !" - Vince Lombardi.

Verrouillé

Retourner vers « "Autres médias" »