[Film] Le rebelle de Kandahar

Pour parler films, téléfilms, documentaires et émissions de radio...
Message
Auteur
Avatar du membre
The Old Breed
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 1716
Enregistré le : ven. 7 août 2009 19:29

[Film] Le rebelle de Kandahar

#1 Message non lu par The Old Breed »

Il s'agit d'un film britannique de la Hammer, dont le défaut est un budget assez restreint (le décor en pâtit), mais dont le gros avantage est que le scénario n'est pas couru d'avance.
Léger spoiler
Le pitch: un lieutenant métis (mi-british, mi-autochtone) de l'armée de sa Majesté, détesté par ses pairs, est accusé de trahison et de lâcheté pour avoir laissé prisonnier un officier britannique (accessoirement, il était aussi l'amant de son épouse). Démis de son grade, il est condamné à 10 ans de prison, mais est libéré par un insurgé du fort et rejoint les rebelles. Il voue une haine farouche au colonel qui l'a condamné (et qui commande aussi le fort de Kandahar) et celui-ci le lui rend bien. Il y a aussi l'arrivée d'un reporter du London Times.
Il y a plusieurs escarmouches et une grosse bataille à la fin.
La subtilité est que l'on ne découvre jamais la raison pour laquelle le rebelle de Kandahar a laissé son collègue se faire prendre (il invoque les faibles chances de survie). Au spectateur assidu et psychologue de le découvrir.
Le chef des insurgés est cruel, de même que le colonel britannique et le héros est controversé. il n'y a donc pas le manichéisme que l'on retrouve dans les films américains et c'est assez déroutant vu qu'ils produisent la majeure partie des films de guerre qui arrivent par chez nous. Le reporter trouve les mots à la fin: c'est l'histoire de soldats britanniques qui combattent vaillamment sous les ordres d'officiers qui ont rejeté l'un des leurs en raison de ses origines.
Une thématique qui pourrait être d'actualité, sauf que le film date de 1965. Ce qui démontre aussi par ailleurs où se situe la mentalité britannique, somme toute pragmatique. vis à vis de la perte de ses colonies.

Joyeux Noël.
Ce n'est pas parce d'aucuns font semblant d'être cons qu'ils sont pour autant intelligents.

Répondre

Retourner vers « Cinéma, télévision et radio »