Les damnés de la Commune - Arte

Pour parler films, téléfilms, documentaires et émissions de radio...
Message
Auteur
ulzana
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 4507
Enregistré le : mar. 14 avr. 2015 17:57

Re: Les damnés de la Commune - Arte

#51 Message non lu par ulzana »

Les gens vivant à cette époque ne vivaient pas la même réalité (ni dans la même réalité), leur vie était très compartimentée par leur milieu social.
(c'est toujours un peu le cas aujourd’hui, mais la différence est que tout le monde ou presque a accès par les divers médias à la connaissance de ce que vivent les autres, ce qui n'était pas le cas au XIXe siècle).

Parler "d'idéologues" (visant les communards bien sur) laisserait supposer que ces derniers ne seraient pas dans la réalité mais dans l'idéologie,
et que les versaillais en seraient, heureusement, préservés.
En fait les communards sont dans la lignée révolutionnaire de 1789, une idéologie certes, mais l'ordre social de l'ancien régime reposait lui aussi sur une idéologie.
La différence est que
en 1789 le Roi Louis XVI n'a pas réprimé dans le sang les révolutionnaires (ce qu'auraient fait un Louis XIV ou un Louis XV) ,
Louis XVI n'étant pas porté à exercer une autorité par la force si nécessaire.
en 1871 la récente République française, menée par Thiers va le faire.
Et elle va le faire de façon très sanglante, avec des exécutions et des déportations, en grand nombre.
Parce qu'elle est récente et fragile, elle doit montrer qu'elle est en mesure de maintenir l'ordre, si elle veut durer, car d'autres forces politiques n'attendent que son incapacité pour reprendre le pouvoir.

Les campagnes sont pour l'ordre (les paysans sont très majoritaires en France), l'entrée tardive (par rapport à L'Angleterre et l'Allemagne) de la France dans la révolution industrielle ne saurait être freinée par des soubresauts révolutionnaires, et puis il y a la France des rentiers qui par définition ne travaillaient pas
(ce qui peut surprendre aujourd'hui) et dépendaient du bon fonctionnement des fabriques, des usines et des mines.
C'est donc une confrontation brutale entre des visions du monde différentes et des intérêts totalement divergents, parce que fondés sur des modes de vies totalement étrangers les uns aux autres.

Avatar du membre
Drago
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 10582
Enregistré le : mer. 1 oct. 2008 11:29
Localisation : Paris IX°

Re: Les damnés de la Commune - Arte

#52 Message non lu par Drago »

C'est surtout que le mouvement communard a été idéalisé plus tard par la gauche marxiste, l'extrême gauche et les anarchistes, faisant des communards les héros de la cause du peuple contre les méchants bourgeois capitalistes "versaillais". Je ne dis pas que c'est l'inverse qui est vrai, juste que dans les faits c'était beaucoup plus complexe (comme toujours, quand on s'y penche un peu, les faits sont à la fois complexes et têtus).
"Mais fussiez-vous dans les alarmes,
Amis nous n'oublierons jamais,
Que nous avions pour frères d'armes
Les braves lanciers Polonais."
Les Adieux des Chasseurs à Cheval aux Lanciers Polonais

jeanba
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 398
Enregistré le : mar. 2 août 2016 14:15

Re: Les damnés de la Commune - Arte

#53 Message non lu par jeanba »

Cavalier a écrit : jeu. 25 mars 2021 10:37
Oui, l'emission est basée sur ses mémoires, mais l'auteur volontairement a pris des libertés avec ce matériau de base pour y intégrer tout ce qu'il voulait raconter comme histoire. Il ne s'en cache pas... (voir article de Telerama semaine dernière à ce sujet)
Tu es sûr pour Télérama ?
Je viens de relire l'article et je n'ai pas vu ça, il rajoute des citations, témoignages, mais ce que dit Yolande Moreau semble bien tiré des mémoires .
Modifié en dernier par jeanba le jeu. 25 mars 2021 13:56, modifié 1 fois.

Avatar du membre
philippe
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 3827
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 20:22
Localisation : 44 Ancenis

Re: Les damnés de la Commune - Arte

#54 Message non lu par philippe »

Drago a écrit : jeu. 25 mars 2021 13:07 par la gauche marxiste, l'extrême gauche et les anarchistes, faisant des communards les héros de la cause du peuple contre les méchants bourgeois capitalistes "versaillais".
c'est comme qui dirait un sacré raccourci ....
Gentlemen, you can't fight in here! This is the war room !
My mother said to get things done You'd better not mess with Major Tom :triste:

ulzana
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 4507
Enregistré le : mar. 14 avr. 2015 17:57

Re: Les damnés de la Commune - Arte

#55 Message non lu par ulzana »

Drago
C'est surtout que le mouvement communard a été idéalisé plus tard par la gauche marxiste, l'extrême gauche et les anarchistes, faisant des communards les héros de la cause du peuple contre les méchants bourgeois capitalistes "versaillais".
En effet, tout courant de pensée ou mouvement politique a ses icônes et ses références historiques, son "roman" historique.
La réalité, comme tu dis est toujours complexe et les idéologies (elles sont présentes dans les différents courants de pensée et mouvements politiques)
tentent de gommer la complexité car cette dernière nuit à la cohésion nécessaire pour s'imposer.
Les complexités de la réalité nuisent à l'efficacité d'une coalition, et en particulier à l'action.

Mais les illusions révolutionnaires ne sont pas réservées aux marxistes: gauchistes etc
Le mouvement néolibéral victorieux du camp soviétique dans les années 80 et débouchant sur la mondialisation a réellement révolutionné le monde
depuis les années 90 , pour se heurter à la complexité du réel avec l'inéluctabilité d'un changement climatique et d'une dégradation irrémédiable de notre planète, à moyen terme, à l'échelle d'une vie humaine.

Avatar du membre
Drago
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 10582
Enregistré le : mer. 1 oct. 2008 11:29
Localisation : Paris IX°

Re: Les damnés de la Commune - Arte

#56 Message non lu par Drago »

ulzana a écrit : jeu. 25 mars 2021 16:25 Mais les illusions révolutionnaires ne sont pas réservées aux marxistes: gauchistes etc
Le mouvement néolibéral victorieux du camp soviétique dans les années 80 et débouchant sur la mondialisation a réellement révolutionné le monde
depuis les années 90 , pour se heurter à la complexité du réel avec l'inéluctabilité d'un changement climatique et d'une dégradation irrémédiable de notre planète, à moyen terme, à l'échelle d'une vie humaine.
Evidemment, ce n'est pas l'apanage de la gauche marxiste, toute idéologie politique a ses récupérations et bâtit ses propres mythologies ; mais là en l'occurrence, on parlait de la Commune.
Modifié en dernier par Drago le jeu. 25 mars 2021 19:32, modifié 1 fois.
"Mais fussiez-vous dans les alarmes,
Amis nous n'oublierons jamais,
Que nous avions pour frères d'armes
Les braves lanciers Polonais."
Les Adieux des Chasseurs à Cheval aux Lanciers Polonais

ulzana
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 4507
Enregistré le : mar. 14 avr. 2015 17:57

Re: Les damnés de la Commune - Arte

#57 Message non lu par ulzana »

Oui, tu as raison.
Restons centré sur le sujet.

L'illusion des communards fut d' espérer réussir alors qu'elle ne mobilisait qu'une partie de l'Est parisien, sans véritables alliés à l'extérieur.

En 1789 le Tiers Etat représentait tout de même la grande majorité de la population française, et mobilisait la Bourgeoisie dépositaire d'un capital culturel et financier important qui aspirait à accéder enfin aux décisions.

Avatar du membre
Drago
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 10582
Enregistré le : mer. 1 oct. 2008 11:29
Localisation : Paris IX°

Re: Les damnés de la Commune - Arte

#58 Message non lu par Drago »

philippe a écrit : jeu. 25 mars 2021 13:44
Drago a écrit : jeu. 25 mars 2021 13:07 par la gauche marxiste, l'extrême gauche et les anarchistes, faisant des communards les héros de la cause du peuple contre les méchants bourgeois capitalistes "versaillais".
c'est comme qui dirait un sacré raccourci ....
Je suis bien d'accord, mais (vécu) j'ai pour le coup été confronté à de nombreuses reprises à ce discours taillé à la hache, dans un cadre d'enseignement (secondaire).
"Mais fussiez-vous dans les alarmes,
Amis nous n'oublierons jamais,
Que nous avions pour frères d'armes
Les braves lanciers Polonais."
Les Adieux des Chasseurs à Cheval aux Lanciers Polonais

Avatar du membre
Charles Antoine
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 1541
Enregistré le : ven. 29 mai 2009 14:40
Localisation : 35

Re: Les damnés de la Commune - Arte

#59 Message non lu par Charles Antoine »

ulzana a écrit : jeu. 25 mars 2021 12:45 Parler "d'idéologues" (visant les communards bien sur) laisserait supposer que ces derniers ne seraient pas dans la réalité mais dans l'idéologie,
C'était pourtant le cas. En réalité plusieurs idéologies coexistaient :
Les néo-jacobins (Louis Delescluze) veulent que Paris prenne en main le gouvernement de la France. Les blanquistes (Ferré, Rigault) sont partisans d'une dictature "montagnarde". Les révolutionnaires radicaux (Clément) souhaitent une autonomie de Paris et une république démocratique et sociale. Les socialistes anti-étatiques partisans de Pierre Joseph Proudhon, soutenus par l'Association internationale des travailleurs (AIT) sont minoritaires. Il y a aussi des indépendants comme Jules Vallès et Gustave Courbet.
ulzana a écrit : jeu. 25 mars 2021 12:45 et que les versaillais en seraient, heureusement, préservés.
Il n'y a pas d'idéologie chez les versaillais, ce qui ne veut pas dire qu'il n'y ait pas de but politique poursuivi.
ulzana a écrit : jeu. 25 mars 2021 12:45 En fait les communards sont dans la lignée révolutionnaire de 1789, une idéologie certes, mais l'ordre social de l'ancien régime reposait lui aussi sur une idéologie.
Il est tout simplement anachronique de parler d'idéologie avant 1789. Le système d'ancien régime ne repose pas sur une idéologie mais sur des normes juridiques d'organisation de la société d'origine coutumière et plus précisément sur les lois fondamentales du royaume issues notamment de la loi salique.
"La mystique républicaine, c'est quand on mourait pour la République ; la politique républicaine, c'est à présent qu'on en vit."

Charles Péguy, Notre Patrie

ulzana
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 4507
Enregistré le : mar. 14 avr. 2015 17:57

Re: Les damnés de la Commune - Arte

#60 Message non lu par ulzana »

Charles Antoine
Il est tout simplement anachronique de parler d'idéologie avant 1789. Le système d'ancien régime ne repose pas sur une idéologie mais sur des normes juridiques d'organisation de la société d'origine coutumière et plus précisément sur les lois fondamentales du royaume issues notamment de la loi salique.
Tu as raison, sur le plan du vocabulaire historique.

J'aurais du parler de "représentations sociales" plutôt que d’idéologie,
c'était une façon rapide de dire qu'il n'y a pas d'un coté des idéologues et de l'autre des gens qui sont dans le réel, mais que chaque camp est ancré dans son interprétation du réel.

Répondre

Retourner vers « Cinéma, télévision et radio »