ASL Starter Kit

Règles du forum
Forum consacré exclusivement à la série 'Advanced Squad Leader'.
- Tout message traitant d'une autre série sera supprimé sans avertissement.
- Pour toute demande de comparaison entre cette série et une autre, merci de poster directement dans "Deuxième Guerre Mondiale"
Message
Auteur
Avatar du membre
Uphir
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 3846
Enregistré le : lun. 13 avr. 2015 22:15
Localisation : A l'ouest...

Re: ASL Starter Kit

#271 Message non lu par Uphir »

Pour terminer cette année en beauté, quoi de mieux qu'une dernière partie d'ASL (SK) ?

Avec l'ami Steph49, nous nous sommes donc opposés cette après-midi sur Ad Hoc at Chef-du-Pont (scénario S8) qui retrace l'action des parachutistes de la 82ème Airborne à Chef-du-Pont, le 6 juin 1944, alors que ces derniers tentent de s'emparer d'un pont sur le Merderet. Historiquement, les allemands ont reculé dans un premier temps en dehors du village mais ils sont parvenus à empêcher malgré tout les américains de s'en emparer, tuant notamment un officier et blessant le lieutenant-colonel Arthur A. Maloney qui dirigeait l'assaut sur l'ouvrage.

A quelques détails près, c'est presque ce qui s'est passé dans notre partie ! :confus:

Très vite, je perds mes deux groupes de 2ème ligne que j'avais disposé en pointe de ma défense et qui étaient censés ralentir (un peu) l'avance américaine; mon premier squad, à l'ouest, se fait annihiler dès le premier tour sans réussir le moindre "Defensive Fire" (et en tapant un "double 6" sur un test de moral), et l'autre saute peu de temps après en tentant de décrocher alors que les paras U.S me débordent déjà à droite. Seul coup d'éclat de ce début de partie, un groupe de 1ère ligne (et surtout la LMG qui va avec) démoralise deux squads adverses et tue le leader 9-2 qui les accompagnait. L'Histoire est sauve !

Le reste n'est qu'une lente descente aux enfers pour "mes" allemands; ma défense décroche trop rapidement face à des américains qui avancent doucement mais implacablement. Un squad (et un leader) que je gardais en réserve pour renforcer là où je serai le plus en difficulté hésite entre aller à l'est ou aller à l'ouest... et finalement ne me sert ni d'un côté, ni de l'autre. Seule ma MMG qui couvre l'entrée du pont constituera une dernière petite frayeur aux alliés approchant... jusqu'à ce qu'elle se fasse "breaker" par des paras s'avançant sous le couvert d'un champ de blé (haut à cette époque de l'année !).

Je me fais ratiboiser en beauté, terminant la partie avec en tout et pour tout un pauvre squad d'infanterie en "Desperation Morale".

Une belle déculottée en somme. :)
"Je crois que pour tout homme, l’apothéose vient lorsqu’il s’est bien battu pour la bonne cause et gît, épuisé, sur le champ de bataille… victorieux !" - Vince Lombardi.

Avatar du membre
Tugais
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 388
Enregistré le : ven. 9 oct. 2009 17:04
Localisation : Paris, Fr

Re: ASL Starter Kit

#272 Message non lu par Tugais »

Je ne suis pas sûr de suivre, l'action n'est pas sensée se dérouler en Normandie ?

Avatar du membre
Uphir
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 3846
Enregistré le : lun. 13 avr. 2015 22:15
Localisation : A l'ouest...

Re: ASL Starter Kit

#273 Message non lu par Uphir »

Tugais a écrit : ven. 31 déc. 2021 03:55Je ne suis pas sûr de suivre, l'action n'est pas sensée se dérouler en Normandie ?
:mrgreen:

Tu sais, moi, la géographie. ;)
"Je crois que pour tout homme, l’apothéose vient lorsqu’il s’est bien battu pour la bonne cause et gît, épuisé, sur le champ de bataille… victorieux !" - Vince Lombardi.

Avatar du membre
Uphir
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 3846
Enregistré le : lun. 13 avr. 2015 22:15
Localisation : A l'ouest...

Re: ASL Starter Kit

#274 Message non lu par Uphir »

Le temps de quelques après-midis d'hiver, nous avons joué avec Stéphane No Monumental Acclaim, scénario S29 (disponible sur le site de MMP).

En août 1944, au lendemain du débarquement de Provence, les hommes du 550th Glider Infantry Regiment doivent s'emparer de la ville de Le Muy, carrefour important pour la suite des opérations alliées dans la région, défendue par des éléments du 756th Regiment peu expérimentés (ELR 2) mais lourdement équipés (une MMG, une HMG).

L'assaut initial des américains manque de punch malgré la concentration du feu sur des points jugés "clef" de la première ligne de défense allemande, et les soldats U.S progressent précautionneusement (et donc lentement) par crainte des redoutables machine guns adverses.

Image

En milieu de partie, les américains accentuent fortement leur poussée sur leur droite. Les allemands craquent et commencent à refluer vers l'hôtel de ville (objectif principal du scénario) pour ceux qui ne sont pas fait prisonniers par l'avancée fulgurante des troupes alliées (une simple tournure narrative car il n'y a pas de prisonniers en SK !). La mitrailleuse qui couvrait la place centrale du Muy est neutralisée, mais elle est rapidement mise sous le feu par une deuxième machine gun allemande.

La traversée de ce découvert, malgré l'usage abondant des fumigènes, est un crève-coeur pour les américains qui y laissent une quinzaine d'hommes.

Néanmoins, le centre allemand est enfoncé et les hommes du 550th GIR sont en vu de la colline centrale; derrière, se trouve l'hôtel de ville, dernier point de résistance. Dernier ?

Non, pas vraiment, car sur leur aile droite, les allemands résistent solidement et bloquent dans les bois au nord de la commune trois squads U.S et leurs armes lourdes. Autant d'élément en moins pour lancer l'assaut final !

Image

Malgré quelques dernières tentatives de manoeuvre, et notamment un groupe qui tente de déborder par la gauche les positions allemandes... et qui se fait clouer sur place à quelques maisons de l'objectif, les américains doivent se résoudre à un assaut frontal sur l'hôtel de ville encore défendu par une HMG et une vingtaine de soldats adverses.

Les quelques ressources consacrées à l'appui parviennent à démoraliser le commandement allemand... mais pas les défenseurs (j'aurai préféré l'inverse !). La charge se transforme en fiasco lorsque l'un après l'autre, les groupes de combat U.S sont démoralisés ou cloués sur place par le tir soutenu des assiégés.Lorsque la fumée se disperse, c'est pour mieux lever le voile sur des troupes aéroportées qui refluent en masse vers leurs positions d'origine. Certes elles ont progressé et (re)pris 80% de la commune varoise (cinq bâtiments multi-hexes, l'une des conditions de victoire), mais cet échec final consacre une victoire allemande (puisqu'il fallait également prendre le bâtiment principal).

Ici, une vue de l'assaut final dans toute son horreur...

Image

Vous noterez le bel alignement de "résiduel" devant l'hôtel de ville qui donne une bonne idée de l'enfer à traverser par les américains pour espérer l'emporter.

Et après que la poussière ne soit retombée...

Image

Un très très bon scénario qui s'est joué à pas grand chose. Même si il serait aisé de penser que ce sont les jets du dernier tour qui ont conditionné le résultat (et il est vrai que les américains ont complètement craqué au moral à cet instant), il y a eu en amont énormément de manoeuvres et même dans le final, j'ai pas mal cogité pour essayer de trouver le meilleur axe d'approche et éviter cet assaut frontal que je redoutais tant. Sans succès, j'ai dû me résoudre à la "charge suicide".

Mais c'est bien avant que cela s'est probablement joué. Une entrée sur la carte trop "molle" (malgré la constitution de "killer stacks" pour bousculer dès l'entame la première ligne allemande), une progression trop lente pendant les premiers tours et un verrou sur ma gauche que je n'ai jamais réussi à faire sauter et qui a immobilisé une (trop) grosse partie de mes forces.

Stéphane a parfaitement géré sa défense, tenant haut la ville avant de reculer quand il le devait. Au milieu de la partie, cela aurait pu basculer quand enfin j'ai "bousculé" sa gauche, mais je n'ai pas pu "finir le travail" et les allemands se sont repris pour une dernière résistance finale payante.

Un scénario que je ne peux que recommander car bien tendu et au final, assez simple à mettre en oeuvre (le SK1 et les règles sur les collines suffisent).
"Je crois que pour tout homme, l’apothéose vient lorsqu’il s’est bien battu pour la bonne cause et gît, épuisé, sur le champ de bataille… victorieux !" - Vince Lombardi.

Répondre

Retourner vers « Advanced Squad Leader (ASL) »