La question éternelle du test de moral

Pour parler de la création de jeu
Message
Auteur
Avatar du membre
allalalai
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 2436
Enregistré le : lun. 29 nov. 2010 15:42
Localisation : Embrun

Re: La question éternelle du test de moral

#11 Message non lu par allalalai »

J'adore cette idée sachant qu'à Blood Bowl, c'est la même chose !!! (oui je sais, la référence est hors-sujet) :mrgreen:
Donc le joueur fait 1 il échoue automatiquement, 6 il réussit automatiquement (ou l'inverse) ; c'est en revanche difficile pour les abonnés aux scores de daube avec les d6...Mais ce n'est pas pour me déplaire et je n'ai qu'à changer les + et - des bonus selon mon choix !!!!!
Allalalai, Indiens, Zoulous, coloniades et hommes plus forts du bouclier !

Avatar du membre
PanzerGG
Pousse pion
Pousse pion
Messages : 76
Enregistré le : ven. 17 oct. 2008 21:05

Re: La question éternelle du test de moral

#12 Message non lu par PanzerGG »

Désolé pour une partie de mon propos concernant la qualification des troupes et les bonus/malus, j'ai loupé une partie des réponses durant la moment où j'écrivais.

Avatar du membre
allalalai
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 2436
Enregistré le : lun. 29 nov. 2010 15:42
Localisation : Embrun

Re: La question éternelle du test de moral

#13 Message non lu par allalalai »

Pas de souci, dans le même temps j'ai mis plein de questions ici :)
viewtopic.php?f=29&t=30007
Allalalai, Indiens, Zoulous, coloniades et hommes plus forts du bouclier !

Avatar du membre
WiFDaniel
Rat de bibliothèque
Rat de bibliothèque
Messages : 6377
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 16:04
Localisation : Paris

Re: La question éternelle du test de moral

#14 Message non lu par WiFDaniel »

C'est pour quelle période historique ? Les choses sont sans doute différentes dans les configurations 20ème / 21ème siècle. Le fait que les combattants soient "groupés", donc se voient tous les uns les autres, devrait beaucoup jouer sur le moral. Il y a moins d'effet de contagion quand les combattants sont dispersés.

Avatar du membre
allalalai
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 2436
Enregistré le : lun. 29 nov. 2010 15:42
Localisation : Embrun

Re: La question éternelle du test de moral

#15 Message non lu par allalalai »

WiFDaniel a écrit : dim. 14 févr. 2021 16:34 C'est pour quelle période historique ? Les choses sont sans doute différentes dans les configurations 20ème / 21ème siècle. Le fait que les combattants soient "groupés", donc se voient tous les uns les autres, devrait beaucoup jouer sur le moral. Il y a moins d'effet de contagion quand les combattants sont dispersés.
Période Napo :)
Allalalai, Indiens, Zoulous, coloniades et hommes plus forts du bouclier !

Avatar du membre
redaman
Grognard
Grognard
Messages : 1460
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 18:14
Localisation : Grenoble

Re: La question éternelle du test de moral

#16 Message non lu par redaman »

allalalai a écrit : dim. 14 févr. 2021 14:21 +1 pour une unité qui sort d’une ZdC ;
je suis dubitatif pour celui-ci ? si tu le fais en résultat d'action, il va falloir que tu mettes un marqueur pour te souvenir qui est sorti d'une zoc ou non...
allalalai a écrit : dim. 14 févr. 2021 14:21 Je n'ai pas utilisé le test de moral pour faire une action, mais comme résultat d'une action (j'espère que je suis clair)... En revanche, c'est plutôt le statu des unités que j'ai employé au lieu du nombre ; comme tu peux le voir, une unité d'Elite a un bonus.
tu avais lancé la question sur la taille des unités et comment le gérer. je ne faisais qu'y répondre en fait.
allalalai a écrit : dim. 14 févr. 2021 14:21 Pour sortir volontairement d'une ZdC de la cavalerie, peut-être devrais-je rajouter un bonus concernant cette situation ou alors préciser carrément qu'une unité de cavalerie peut sortir de la ZdC d'une infanterie sans test de moral ?
sincèrement, je vois pas le but là si c'est après l'action. pourquoi ne pas faire dépenser plus de point de mouvements pour les unités les moins manoeuvrières, moins entrainées, donc de moins bon moral ?

autre question à deux balles, tu as écrit un premier jet de règles de jeu ?
"Si vous n’êtes pas vigilants, les médias arriveront à vous faire détester les gens opprimés et aimer ceux qui les oppriment." – Malcolm X

Avatar du membre
allalalai
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 2436
Enregistré le : lun. 29 nov. 2010 15:42
Localisation : Embrun

Re: La question éternelle du test de moral

#17 Message non lu par allalalai »

Oui tu as raison, ma réponse était mal formulée et du coup ça nuit à sa compréhension ; en fait, je fais passer un test de moral pour sortir d'une ZdC ou après un résultat de combat, pas pour savoir si une unité peut attaquer.
Le coup du moral par rapport au nombre était lié au fait que dans mon jeu sur l'Antiquité, je misais le résultat du moral sur le nombre : une unité a 4 en valeur de combat, elle fait 4 ou moins pour réussir son test (sauf statut particulier) ; ça me plait bp et comme les unités sont à 2 points de combat minimum (1 quand elles sont désorganisées) ça marche bien je trouve.
En voulant construire quelque chose sur Napo avec 1 PC = 200 hommes environ, je me suis aperçu que certaines unités étaient à 150 ou 120 hommes, du coup ce principe de test moral ne marchait pas...Un escadron de cuirassiers à 120 hommes a un moral d'enfer, or pour réussir le test il faudrait faire 1 ou moins.
Fort de ce constat et des suggestions avisées de ce fil, j'ai changé ma règle pour l'orienter sur un seuil à atteindre avec le d6, éventuellement modifié (bonus et malus). Ainsi, mon unité de cuirassiers garde toutes ses chances de passer un test même si son nombre de combattants est faible au regard d'une unité à 800 hommes.
Allalalai, Indiens, Zoulous, coloniades et hommes plus forts du bouclier !

Avatar du membre
allalalai
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 2436
Enregistré le : lun. 29 nov. 2010 15:42
Localisation : Embrun

Re: La question éternelle du test de moral

#18 Message non lu par allalalai »

redaman a écrit : dim. 14 févr. 2021 17:26 autre question à deux balles, tu as écrit un premier jet de règles de jeu ?
Alors oui, j'en suis à une version 2.0 avec déjà pas mal de points assez clairs et testés sur des batailles diverses (petites). J'ai mis un exemple ici : viewtopic.php?f=29&t=30007
Allalalai, Indiens, Zoulous, coloniades et hommes plus forts du bouclier !

Avatar du membre
redaman
Grognard
Grognard
Messages : 1460
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 18:14
Localisation : Grenoble

Re: La question éternelle du test de moral

#19 Message non lu par redaman »

allalalai a écrit : dim. 14 févr. 2021 17:46 Oui tu as raison, ma réponse était mal formulée et du coup ça nuit à sa compréhension ; en fait, je fais passer un test de moral pour sortir d'une ZdC ou après un résultat de combat, pas pour savoir si une unité peut attaquer.
Le coup du moral par rapport au nombre était lié au fait que dans mon jeu sur l'Antiquité, je misais le résultat du moral sur le nombre : une unité a 4 en valeur de combat, elle fait 4 ou moins pour réussir son test (sauf statut particulier) ; ça me plait bp et comme les unités sont à 2 points de combat minimum (1 quand elles sont désorganisées) ça marche bien je trouve.
En voulant construire quelque chose sur Napo avec 1 PC = 200 hommes environ, je me suis aperçu que certaines unités étaient à 150 ou 120 hommes, du coup ce principe de test moral ne marchait pas...Un escadron de cuirassiers à 120 hommes a un moral d'enfer, or pour réussir le test il faudrait faire 1 ou moins.
Fort de ce constat et des suggestions avisées de ce fil, j'ai changé ma règle pour l'orienter sur un seuil à atteindre avec le d6, éventuellement modifié (bonus et malus). Ainsi, mon unité de cuirassiers garde toutes ses chances de passer un test même si son nombre de combattants est faible au regard d'une unité à 800 hommes.
en fait le moral d'une unité n'a que faire du nombre, sauf si ce moral tient à la cohésion du nombre. pour simplifier, je mettrai juste un malus au moral pour un rapport de force large en défaveur d'une unité quelquelle soit. une unité de faible taille n'ira pas toute seule faire la belle en plaine. au moins le joueur est averti.
"Si vous n’êtes pas vigilants, les médias arriveront à vous faire détester les gens opprimés et aimer ceux qui les oppriment." – Malcolm X

Avatar du membre
grognard
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 300
Enregistré le : dim. 28 sept. 2008 21:25
Localisation : Nancy

Re: La question éternelle du test de moral

#20 Message non lu par grognard »

allalalai a écrit : dim. 14 févr. 2021 10:12 Bonjour à tous,
Je me pose la question d'organiser un test de moral et j'hésite entre deux solutions, peut-être pouvez-vous m'apporter vos conseils ?
1re solution, qui me semble la plus logique, le test de moral doit donner un score au d6 (avec modificateurs) inférieur ou égal à la valeur de combat de l'unité. J'ai un faible pour ce système car je le trouve "normal", tant que les épreuves morales ne dépassent pas la force de conviction de l'unité ou valeur de combat, elle passe le test de moral.
Sauf que j'ai des unités représentant 100 ou 150 hommes, avec une valeur de combat de 1 (1 PC représente 200 hommes environ), du coup le test devient très difficile. De même pour des unités à 8 ou plus de force, difficile de le louper...
2e solution, qui me fait toujours drôle, il faut faire plus de 3 ou plus de 4 ou plus de 5...le chiffre est choisi aléatoirement, avec les mêmes modificateurs que la première solution, ainsi, plus de pb pour les unités avec 1 de force, mais je ne sais pas, ça me gratte un peu, je trouve que ça fait artificiel ou que ça facilite la tâche des bons aux dés :)
j'interviens tard, mais sait-on jamais, je trouve que le seuil de moral avec des résultats 1,2,3,ça passe, 4,5,6 ça rate comme base est un peu dur; une chance sur deux de rater son test pour une unité intacte me chiffonne; Il y avait en s'inspirant de Wellington's Victory, premier wargame qui intégrait le moral une base de 4 pour les unités "normales", 5 pour du très bon, 6 pour l'excellent. Le moral baissait en fonction des pertes (les unités ayant en général un effectif de 5 ou 6 cela marchait parfaitement;
Bonus pour un général présent, et selon les positions défensives (couvert bâtiments)
Le moral servait aussi à modifier les rapports de force. Une unité de Garde à 6 avec effectif de 3 contre de la landwehr à moral 3 effectif 6, ça ne donnait pas 1 contre 2 (le rapport de force de l'effectif) mais 1 contre 2 puis 4 décalages (moral 6 contre 2) pour arriver à la table 4 contre 1, par exemple...
Les seuls problèmes étaient avec des unités à très petits effectif : une cavalerie lourde à 5 de moral mais 2 d'effectif (200 hommes, 1 pt = 100 h) restait à 4 de moral après 1 de perte, qui représentait 50 % de l'effectif...
Idem avec les très grosses unités la Garde anglaise à 8 d'effectif avec 6 de moral était nulle après 4 pertes... Mais à part ces effets de bord, le système me paraissait efficace.
En lisant les interventions suivantes, les modifs pour se désengager etc sont une très bonne idée, à mon avis.

Répondre

Retourner vers « Création de jeu »