Avis & compte-rendu sur Fortress Europa [Compass Games]

Règles du forum
:!: ATTENTION :!:
Toute discussion concernant strictement Advanced Squad Leader (ASL), Advanced Tobruk System (ATS), World In Flames (WIF) ou Operational Combat Series (OCS) doit se faire dans leur forum qui leur respectif.
Idem pour Lock N Load, mais dans la période Après 1945
Message
Auteur
Avatar du membre
Stephan
Grognard
Grognard
Messages : 612
Enregistré le : sam. 29 nov. 2008 15:14
Localisation : Paris

Avis & compte-rendu sur Fortress Europa [Compass Games]

#1 Message non lu par Stephan »

J'ai fait plusieurs sessions de Fortress Europa, Designer Signature Edition de Compass Games (ré-édition du fameux jeu d'Avalon Hill)
https://www.compassgames.com/fortress-e ... ition.html

Il porte sur l'invasion de la France en 1944 et de l'Allemagne finissant début mars 1945 avec une option pour étendre. Je ne vais pas trop m'attarder dans la description du jeu et des composantes car on trouve tout en ligne. Je vais plutôt apporter mes obervations et un mini compte-rendu de mes parties et les conseils sur le choix des plages de débarquement.
Globalement, j'aime bien le jeu, qui est une alternative à The Mighty Endeavor de MMP/Games SCS et d'autres jeux. C'était prenant et je n'ai pas hésité pendant les vacances à immédiatement me relancer dans une autre partie simulant d'autres plages de débarquement, preuve qu'on ne se lasse pas.

Première partie (3 jours) : débarquement historique en Normandie. Comme historiquement, le front s'est stabilisé en Normandie et les allemands utilisaient le terrain Rough pour ne pas avoir à reculer. Par contre la règle qui force les unités en ZoC à attaquer toutes les autres unités se trouvant dans sa ZoC est contraingnante et forçait l'allemand à contre-attaquer avec un faible rapport de force pour tenir la ligne.
Je trouve que cette règle est la plus dérangeante du jeu par rapport aux jeux classiques mais on s'y habitue et au niveau stratégique, au long du jeu, on s'y habitue.
L'allié a réussi à percé un tour avant l'historique. Le plus important pour l'allié est de prendre rapidement des ports car sinon il ne pourra pas débarquer assez d'unités.
Ensuite retraite à travers la France lors de laquelle l'allemand doit essayer de minimiser la casse et garnir le Westwall. L'attaque de ce suivant est très difficile pour l'allié. Après contre-attaque dans les Ardennes qui parvient à traverser la Meuse en deux endroits pour s'en faire rejeter et subir l'attrition. Mais à la fin du jeu réglemantaire, l'allié ne réussit pas à percer le mur sauf en 4 hexes, donc il n'atteint pas ses points de victoire.

Deuxième partie (1 journée) : débarquement principal dans le sud de la France : l'allié bute toute la partie contre les défenses derrière les rivières et les montagnes en-dessous de Grenoble, qui procurent un multiplicateur x2 en défense pour l'allemand. L'allemand a suffisamment d'unités pour tenir l'attrition, qui est trois fois plus importante chez l'allié. Sans parvenir à prendre de port sup)plménetaire, l'allié est bloqué. Débarquement secondaire près de Fécamp, prise du Havre, mais l'allié est là-aussi bloqué.
Ce choix de débarquement est déconseillé, comme dit sur les forums Boardgamegeek & Consimworld : il est trop loin de l'Allemagne, facilement défensable avec un terrain propice.

Troisième partie (1/2 journée) : débarqueemnt sur la côte atlantique, déconseillé. La capacité de débarquement est la plus faible parmi les cinq zones possibles. Avec prise de La Rochelle (3 points), cela donne 15 points de supply qui ne permet d'avoir que 15 unités débarquées. Cela n'a pas suffit à percer car l'allemand amène trop d'unités et contre-attaque. La contre attaque est longue et fastidieuse (jusque début septembre) mais au final détruit la tête de pont.
Ce choix est aussi vivement déconseillé sur les les forums Boardgamegeek & Consimworld.

L'invasion de la Bretagne par la côte nord sera pour la prochaine fois. C'est celle qui est recommandée sur les forums Boardgamegeek & Consimworld car il permet d'accéder à plusieurs ports à bonne capacité de supply.

L'invasion dans le Pas-de-Calais est un suicide car le débarquement directement sur un port a peu de chance de succès et verra les unités alliées détruites (par de recul possible lors d'une invasion). Il faut donc envahir sur une plage libre mais il n'y a pas assez d'hexes adjacents pour cela.
Reste l'option d'invasion de la Hollande mais le terrain est Flooded donc le mouvement est limité à 1 hex et c'est trop proche de l'Allemagne et des renforts arrivant de là.

Au final les plages conseillées sont soit la Normandie soit le nord de la Bretagne.

Remarques générales :
Les régles ne sont pas trop compliquées mais il y a quelques pièges. Il faut lire avec attention les règles sur les invasions, l'affectation des points aériens et les règles spéciales. Les autres sont du basique.
La version de Compass Games bénéficie de dix ans d'erratas et clarifications sur la version d'AH car Randy Heller, développeur de ce jeu de John Edwards originellement, était la personne qui a fait le support technique sur le jeu pendant dix ans pour AH.
Le taux de remplacement des pertes pour l'allié est impresionant et suffit à n'avoir que très peu d'unités détruites. Il ne faut pas hésiter à attaquer même à faible rapport de ratio 2:1 pour cause de l'attrition à l'allemand avec des résultats EX ou EX2.
Il faut essayer d'avoir au minimum 3:1 en attaque pour des résultats intéressants. L'allié doit absolument utiliser le maximum de ses points aériens en Ground Support pour augmenter le rapport de forcer et causer des dégats. Il faut empêcher l'allemand de pouvoir compenser ses pertes et le faire crouler jusqu'à céder. Au font c'est ce qui s'est passé historiquement : la domination aérienne alliée a fait la différence, l'armée allemande a tenu longtemps dans le bocage normand et aurait pu tenir plus longtemps. Donc le jeu simule bien la situation de l'époque et je pense que les facteurs de remplacement de chaque faction a été longuement réfléchi suite à de nombreux playtests.
Le gros dilemme pour l'allié est l'allocation de ses points aériens, système intéressant. Le dilemme pour l'allemand est comment contrer le plus efficacement surtout les mois où il a très peu de points aériens.
L'Allemand doit contrer en priorité les attaques aériennes contre les voies ferrées et contre les ponts en début de partie car ceci bloque les renforts. Tout ce joue dans sa capacité à renforcer le front rapidement possible avec les unités mobile. L'allié aura du mal à percer en face de toutes les divisions mobiles. L'allemand doit stacker les divisions mobiles avec une unité d'infanterie permettant d'absorber les pertes et alterner les unités au front pour recompléter avec des remplacement les unités réduites. Surtout éviter de perdre des unités entières car le coût de remplacement est plus important.

pzmeyer
Grognard
Grognard
Messages : 1034
Enregistré le : sam. 27 sept. 2008 16:55

Re: Avis & compte-rendu sur Fortress Europa [Compass Games]

#2 Message non lu par pzmeyer »

Merci pour ce retour et ton avis sur ce jeu Stephan. Vraiment intéressant.
ça aidera certain à se décider pour l'acquérir ou pas.

Répondre

Retourner vers « Deuxième Guerre Mondiale »