GTS, ça vaut le coût ?

Règles du forum
:!: ATTENTION :!:
Toute discussion concernant strictement Advanced Squad Leader (ASL), Advanced Tobruk System (ATS), World In Flames (WIF) ou Operational Combat Series (OCS) doit se faire dans leur forum qui leur respectif.
Idem pour Lock N Load, mais dans la période Après 1945
Message
Auteur
Avatar du membre
Uphir
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 2729
Enregistré le : lun. 13 avr. 2015 22:15
Localisation : A l'ouest...

Re: GTS, ça vaut le coût ?

#131 Message non lu par Uphir »

Stéphane et moi avons profité du lundi férié pour terminer le scénario SNAFU qui nous aura occupé un peu plus d'une douzaine d'heures au final (avec il est vrai parfois -souvent ?- le besoin de se replonger dans le livret de règles). Et au risque de vous spoiler, les combats de cette après-midi du 21 mai 1941 n'auront pas changé la donne pour le contrôle de l'aéroport de Rethymnon.

A l'est du terrain, vers 15h00, un raid plutôt efficace (enfin !) de la Luftwaffe (évènement aléatoire) va offrir une petite opportunité aux Fallschirmjägers de s'approcher de l'objectif. Malheureusement, le commandement allemand, défaillant depuis le début, ne parviendra pas à saisir cette ouverture (pas assez de Points de commandement -et d'unités !- pour lancer une offensive significative). En fin d'après-midi, ce sont même les alliés qui s'enhardissent; la compagnie B2 contre-attaque sur la plage et neutralise l'unique pièce anti-char des assaillants, ôtant ainsi tout espoir aux paras de déloger les blindés australiens de l'entrée de la piste.

Image

Les "résistants" de la 2ème compagnie du I. vont à nouveau subir les foudres des australiens; mais de manière assez incroyable, ils vont encore réussir à repousser un assaut ! Malheureusement, ce sera leur ultime coup d'éclat ! A 16h00, après avoir résisté pendant plus de 24 heures, accrochés à une maigre bande de sable, et sans espoir d'être dégagés par les unités du III. toujours bloquées à Platanias, les paras rendent les armes, ayant subi trop de pertes... ils n'auront jamais réussi à pénétrer dans le périmètre défensif autour de l'aérodrome.

Image

A l'ouest, rien de nouveau ! Les Fallschirmjägers du III. n'auront connu aucune avancée significative durant ce premier jour de l'opération Mercury. Coincés aux alentours de Platanias, ils n'auront pas réussi à "forcer" le verrou, se heurtant sans efficacité (et sans idée, il faut bien le dire !) à la défense alliée.

Image

Enfin, à Rethymnon même, la 9ème compagnie du III. échoue à prendre le port dans les dernières heures de la journée. Malgré un assaut lancé vers l'objectif, conclue par une charge sur les positions ennemies, les courageux policiers venus de la toute proche Perivolia pour défendre la ville tiennent bon (jet de "qualité" réussi pour ne pas rompre !).

Image

...

La partie se termine donc sur un match nul; les allemands n'ont pas réussi à s'emparer des objectifs fixés mais a contrario, les alliés n'ont pas infligé assez de pertes pour prétendre à la victoire (6 steps au total, la victoire étant à 13). Un résultat au final semblable à la réalité historique.

J'ai commis pas mal d'erreurs, j'en ai déjà parlé au cours de ce CR, mais pour les résumer au même endroit:

1/ Il faut dès le début envoyer les 10ème et 12ème compagnie du III. vers l'est pour les mettre à portée de leur commandant. J'ai perdu trop de temps à les activer "maigrement", trop limitées qu'elles étaient par leur statut d'out of command.

2/ Dans le même esprit, il faut envoyer dès le début une compagnie vers le port de Rethymnon en contournant par le sud de la ville. Là encore, j'ai perdu trop de temps au début et n'ai pu conduire qu'un unique assaut qui a échoué. En m'y prenant plus tôt, j'aurai pu probablement en lancer un, voir deux autres et je pense que les policiers grecs auraient fini par céder.

3/ Il faut positionner dès le début les unités "lourdes" allemandes à l'est (le canon anti-tank et le canon sans recul); elles sont lentes à se mettre en place (au moins deux activations !)...
3 bis/ ... et il faut bien choisir leur emplacement (clairement, la plage, c'est pas l'idéal, avec leur défense de +1 !).

4/ Enfin, j'ai non seulement pas eu beaucoup de Points de commandement, mais je les ai en plus très mal géré ! Il ne faut pas "perdre" des points à tenter des "coups" qui ont peu de chance de réussir ! Les allemands n'en génèrent pas suffisamment pour se permettre de les gaspiller !

Nous allons désormais faire une courte pause, histoire de tester un autre jeu, mais nous reviendrons très vite avec mon partenaire sur le scénario consacré à Malerme... là où historiquement s'est joué l'opération Mercury. J'ai hâte d'y revenir tant j'apprécie le système.
"Je crois que pour tout homme, l’apothéose vient lorsqu’il s’est bien battu pour la bonne cause et gît, épuisé, sur le champ de bataille… victorieux !" - Vince Lombardi.

Avatar du membre
INOX
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 437
Enregistré le : sam. 8 juil. 2017 13:23
Localisation : Nantes-Arcueil

Re: GTS, ça vaut le coût ?

#132 Message non lu par INOX »

Merci pour ton compte rendu, c'est très instructif.
jphilippe

Répondre

Retourner vers « Deuxième Guerre Mondiale »