Thirty Years War

Message
Auteur
Avatar du membre
pborgnat
Grognard
Grognard
Messages : 688
Enregistré le : dim. 28 sept. 2008 13:59

Re: Thirty Years War

#111 Message non lu par pborgnat »

Dupleix a écrit : jeu. 7 janv. 2021 20:19
GA_thrawn a écrit : jeu. 7 janv. 2021 11:54 Dans mon souvenir, le début n'est pas évident pour le catholique, surtout si le protestant décide de marcher sur Vienne et livrer bataille très vite
Oui, de mémoire si le Protestant joue l'attaque directe sur Vienne, c'est compliqué pour le Catholique car les Impériaux sont coincés à Vienne et les Bavarois n'ont pas le droit de s'empiler avec eux. Il me semble qu'il y a plusieurs propositions de règles alternatives pour parer à cette ouverture qui tue un peu le jeu.
Tout pareil de mémoire ; de ce que je me souviens, il y avait eu une règle optionnelle qui ajouter un vétéran à Vienne au départ (le 4e, je crois); ainsi, les protestants n'ont plus assez de mordant pour tenter le va-tout contre Vienne. Et oui, il est mieux de considérer Wallenstein en leader dynamique.

Autre point : une autre règle optionnelle proposait de ne regarder le ravitaillement qu'au 6e round du joueur, pour ne pas permettre à celui qui joue en 2nd de couper le ravitaillement du 1er.

Bon jeu (car c'est un très bon jeu) !

Avatar du membre
aznabal
Grognard
Grognard
Messages : 638
Enregistré le : lun. 5 oct. 2009 09:54
Localisation : Mitry Mory

Re: Thirty Years War

#112 Message non lu par aznabal »

Dupleix a écrit : mer. 6 janv. 2021 13:21Pour les Français, tu as raison, le jeu reflète la qualité des troupes de 1636, mais nullement celle de 1643... Il faut même être prudent avec l'entrée en guerre française car une armée espagnole un peu costaud dans les Pays-Bas peut faire un overrun contre l'armée de Turenne avant qu'elle n'ait bougé (c'est du vécu pas encore cicatrisé ;) ).
Je confirme : j'ai un souvenir cuisant d'une ballade de l'Espagnol et une vraie impression d'impuissance
Ma Collection
Cherche Jours de gloire : Almeida and Bussaco 1810, Montmirail and Vauchamps 1814, Issy 1815 et Lonato 1796
Le courage, c'est d'avoir peur avec une minute de retard (Patton)

Répondre

Retourner vers « Epoque Moderne »