Last Stand : Winter kommt !

Pour poster vos comptes rendu de partie....
Message
Auteur
Norman
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 386
Enregistré le : mar. 28 oct. 2014 23:15
Localisation : 35

Re: Last Stand : Winter kommt !

#21 Message non lu par Norman »

Biobytes a écrit : dim. 10 janv. 2021 11:51 Bonjour,

Vraiment très intéressant ce compte-rendu. Je ne connais pas le système de jeu mais j'ai l'impression qu'une offensive des divisions de panzer par une manoeuvre d'enveloppement le long de la voie ferrée au Sud vers Briansk, si je vois bien sur la carte, pourrait être dévastatrice. :siffle:

Vivement la suite
Bon dimanche
Biobytes
Je crois que tu as mis le doigt sur un des points faibles de la défense russe. Mais, chut, ne déflorons pas le sujet. ;)
Le système de jeu est très classique. Un wargame "old school" qui tire son charme de l'inconnu des points de force russes et de la simplicité de ces règles. Sans compter qu'il se joue très bien en solo. Mon coup de coeur du dernier mois.
La suite ce soir ou demain...
Bon dimanche aussi.

Norman
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 386
Enregistré le : mar. 28 oct. 2014 23:15
Localisation : 35

Re: Last Stand : Winter kommt !

#22 Message non lu par Norman »

TOUR TROIS (20-30 octobre 1941)

Bon, grosses pluies, bourbiers, les joies du voyage automnal, quoi.
Par temps de pluie ou de neige, seule la 3ème Panzer, qui a sa source de ravitaillement sur l'autoroute est capable de projeter son supply au delà des 8 hex de départ (par l'intermédiaire des bien-nommées unités de supply) . Les unités qui ne répondent pas à ces critères voient tous leurs potentiels divisés par deux.

Image
Après la phase de mouvement allemande.

Image
Après la phase de combat. Les cavaliers russes envoyées menacer les lignes de ravitaillement allemandes sont annihilés. L'étau autour de Rzhev, au débouché des marais au nord, se resserre.
Mais contre toute attente, une attaque allemande sur la seconde ligne de fortifications est un échec. Les Allemands reculent ! Une perte de temps inacceptable pour eux. Gloire à nos valeureux soldats !

Image
Mini-zoom sur notre division d'élite (4.4.5 pour les Russes, c'est plus qu’honnête, d'autant que la fortification rajoute 2 points de défense). Celle qui a repoussé 4 divisions ennemies !


Au final, un tour de marche dans la boue. Une phase d'approche. Pas passionnant. Chacun se met en place pour la seconde partie du jeu : les combats pour Moscou.

Image
Et donc, peu de pertes de chaque côté.

Norman
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 386
Enregistré le : mar. 28 oct. 2014 23:15
Localisation : 35

Re: Last Stand : Winter kommt !

#23 Message non lu par Norman »

Tiens, comme c'est plus calme, si je vous montrais la piste des tours et celle de météo (directement imprimée sur les bords de carte) ?

Image

On voit qu'après le beau temps et deux tours de pluie, se profilent 3 tours de gel puis quatre tours de neige. Si le gel est globalement pro-allemand, la neige est clairement pro-russe. Que le Russe tienne donc trois tours de plus et il pourra peut être commencer à s'estimer sauvé. Mais trois tours, c'est parfois long...

Image
Et allez tiens, cerise sur le gâteau... la table des combats.
Avec soupçon de chantilly sur la cerise...la légende : L = perte obligatoire
1 à 4 : à convertir au choix du joueur entre recul et pertes (exemple avec 2 : soit je perds deux steps, soit je recule de deux hex, soit je perds un step et je recule d'un hex. Avec la plupart de ses unités à un seul step, le choix du Russe est souvent limité...)
R : recul obligatoire de 3 hex. Évidemment, reculer dans une zoc non occupée par une troupe amie a pour résultat la perte d'un step. Mortel pour le Russe donc.
E : éliminé

A noter parmi les aides de jeu disséminées autour de la carte, une erreur sur la carte des terrains : il faut remplacer le mot « rain » par le mot « frozen » (je précise ça pour ceux qui se frotteront au jeu un jour. )

Fin du tour3.

Avatar du membre
amulius
Grognard
Grognard
Messages : 1369
Enregistré le : dim. 22 mai 2016 09:08
Localisation : Dans un trou d'souris

Re: Last Stand : Winter kommt !

#24 Message non lu par amulius »

Alors là, tu viens de commettre une erreur fatale: la publication de la CRT.
Rémi va se lancer dessus, le jeu est foutu!
En PBEM/Vassal: War in the Pacific
Sur tables: OCS GBII/ OCS HR/ Next War Vietnam/ Caesar/ The Devil's to Pay/ 1918-1919:Storm in the West/ H&M

Norman
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 386
Enregistré le : mar. 28 oct. 2014 23:15
Localisation : 35

Re: Last Stand : Winter kommt !

#25 Message non lu par Norman »

Je m'inquiétais, ça fait bien quelques jours qu'il n'a pas posté. ;)

rems
Vieille barbe
Vieille barbe
Messages : 1614
Enregistré le : lun. 26 juil. 2010 20:32
Localisation : Paris XXe

Re: Last Stand : Winter kommt !

#26 Message non lu par rems »

amulius a écrit : lun. 11 janv. 2021 23:37 Alors là, tu viens de commettre une erreur fatale: la publication de la CRT.
Rémi va se lancer dessus, le jeu est foutu!
Persifleur ! Mais effectivement, merci à Norman d'avoir fait une photo de la CRT, j'étais intéressé de voir comment étaient pris en compte le combat normal (avec 1d6) et le combat d'overrun (avec 1d10) : on peut voir qu'il n'y a qu'en overrun que le resultat "R" (retraite de 3 hex) existe, et l'overrun ajoute un risque de perte obligatoire pour l'attaquant même pour les plus hauts rapports (le "0" au dé). Par contre, pour les rapports de milieu de tableau, l'overrun dilue globalement les pertes potentielles de l'attaquant. Intéressant.

Rémi

Norman
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 386
Enregistré le : mar. 28 oct. 2014 23:15
Localisation : 35

Re: Last Stand : Winter kommt !

#27 Message non lu par Norman »

TOUR 4 (1-10 Novembre 1941)
Les températures dégringolent. La nature se fige. Les routes redeviennent carrossables. La blitzkrieg allemande reprend de plus belle, d'autant que les rivières gelées ne sont plus des obstacles. Seule consolation pour le Russe : les attaques adverses se font désormais avec une colonne de décalage vers la gauche. Mais le mois de novembre va être long.

Image
Les Allemands se précipitent. Kalinine est menacée


Image
Nos renforts mettant du temps à monter en première ligne, nos fortifications sont franchies en plusieurs endroits. Rzhev au nord et, beaucoup plus grave, Tula au sud, sont encerclées.


Image
Nos hommes à Tula auront-ils le cran de tenir ?


Image
Au centre, avant les combats. La partie paraît mal engagée.

Image
Notre seconde ligne de fortifications a souffert. La partie sud, tournée, a subi la déferlante allemande. Mais nos héros du tour précédent résistent encore à la furia adverse. Et Tula a tenu ! Ses défenseurs sont magnifiques. C'est un second miracle !

Image
Les pertes sont néanmoins terribles.

La troisième ligne est franchie lors de la phase d'exploitation allemande.

Image
Nos héros se retrouvent bien seuls et bientôt OOS...

Image
Mais cette fois, nous avons l'opportunité de monter notre première contre-attaque. Notre aviation (deux colonnes de décalage) et les premiers frimas (1 colonne) permettent à nos blindés de pulvériser ce reliquat de division ennemie. Cette fois, c'est sûr, l'ennemi ne passera pas. Staline en est convaincu. Presque...

FIN du tour 4

Avatar du membre
Biobytes
Grognard
Grognard
Messages : 594
Enregistré le : dim. 28 août 2011 18:07

Re: Last Stand : Winter kommt !

#28 Message non lu par Biobytes »

Bonsoir,

Toujours aussi intéressante cette partie :clap: . J'ai quand même l'impression que la pression allemande au sud de Moscou pourrait porter un coup fatal aux vaillants soldats de l'Union Soviétique :mrgreen:
Biobytes
Sur la table en ce moment ou envies: Ici c'est la France (Legion Wargames), ASL (MMP+AH), Drive on Paris (Gamers), Second Kharkov (DG)

Norman
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 386
Enregistré le : mar. 28 oct. 2014 23:15
Localisation : 35

Re: Last Stand : Winter kommt !

#29 Message non lu par Norman »

Biobytes a écrit : mar. 12 janv. 2021 21:24 Toujours aussi intéressante cette partie :clap: . J'ai quand même l'impression que la pression allemande au sud de Moscou pourrait porter un coup fatal aux vaillants soldats de l'Union Soviétique :mrgreen:
Biobytes
Merci de ton retour.
Les Allemands ont eu la mauvaise surprise d'être bloqués à Tula. Ils pouvaient espérer tomber sur une division soviétique "moyenne" à 3 points de force en défense, ils sont tombés sur une unité d'élite à 5PF. Tula est en outre une cité avec 2 garnisons à 1 PF chacune, et, en tant que cité, les overruns y sont interdits et les points de combat des blindés divisés par deux. De mémoire, le combat a dû se faire à 3 contre 1 au lieu du 5 contre 1 escompté. C'est peu pour enlever une cité. Tula est une noix dure à casser dès la première attaque. Historiquement, Guderian s'y cassera les dents.
En sera-t-il de même ici ? :siffle:

Norman
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 386
Enregistré le : mar. 28 oct. 2014 23:15
Localisation : 35

Re: Last Stand : Winter kommt !

#30 Message non lu par Norman »

TOUR 5 (11-20 Novembre 1941)

Il gèle encore; Preuve de l’opiniâtreté de nos troupes, ce n'est qu'au bout du 4ème overrun que notre unité, fortifiée dans les bois, déjà héroïque au tour précédent, cède face à l’ennemi (voir avant- dernière photo du tour 4)
L'Allemand, face au durcissement de notre défense, change de stratégie : fi de la guerre de mouvement, il se positionne désormais pour des combats âpres et sanglants. Son artillerie va donner la pleine mesure de sa puissance (utilisation d'une unité de supply pour apporter un décalage de 2 colonnes en sa faveur, ce qui supprime en outre le décalage d'une colonne en faveur du soviétique dû au gel : ce doit être le côté efficace du schnaps quand il coule à flots !)

Image
Tula est encerclée et soumise au plus terrible des bombardements. L'attaque se fait à 8 contre 1. A ce rapport de force, il y a une chance sur 2 qu'il reste 1 step de défenseurs après le combat. Ne voulant pas courir ce risque, les Allemands décident d'allouer un de leurs deux points d'aviation au combat. Le dé roule. C'est un trois au rapport de combat le plus fort. Le point d'aviation est gâché mais Tula tombe, libérant ainsi de nombreuses troupes ennemies. Le flanc sud est grand ouvert !


Image
Sur le front nord, l'acharnement est le même. L'assaut allemand manque cependant de coordination. Le mélange d'unités de corps différents contraint deux divisions de la 3ème Panzer à rester l'arme au pied, le général de la 9ème armée refusant de fournir du supply au combat si ses troupes ne forment pas au moins la moitié des unités combattantes (et gna gna gna je partage pas mon schnaps !). Rapport de force initial de 18 contre 5, soit 3 contre 1 et décalage de 2 colonnes pour le supply et deux de plus pour le soutien aérien. Soit 7 contre 1. L'Allemand, malchanceux, non seulement se trouve opposé à une division de force 4 (plus 1 point de garnison) mais en plus tire un 6. Bilan des courses, malgré le soutien de l'aviation, Kalinine résiste, ne perdant qu'un step de défenseurs. Il y avait 5 chances sur 6 que la ville tombe, ce qui eût été une catastrophe. L'Allemand a voulu préserver ses blindés d'un combat dans la cité (premières pertes obligatoires), il ne peut que s'en mordre les doigts. En incluant sa div blindée (5PF en cité) à la place d'une div à 3 points de force, il gagnait une colonne et Kalinine tombait.


Image
Mozhaievsk (hex 1811), sur l'autoroute Smolensk-Moscou, tombe sous les coups de boutoir de la 3èPanzerArmee, mais le reste de nos troupes recule en bon ordre sur la ligne de front.


Image
Les pertes


Image
Lors de la phase d'exploitation, la 2èPzArmée, ainsi que la 2èArmée, toutes deux libérées après la prise de Tula, se précipitent au sud de Moscou. Des éléments avancés s'infiltrent dans notre dernière ligne de défense.
Douze nouvelles unités russes parviennent au front. On ne joue quasiment plus que sur un quart de la carte. On colmate les brèches tant bien que mal.
Une contre-attaque est toutefois organisée au nord pour soulager la pression sur Kalinine et couper la voie de ravitaillement allemande. Avions, blindés, hommes, chevaux, tout devra contribuer à repousser l'ogre fasciste.
Photo prise après mouvements russes et réactions allemandes.


Image
La contre-attaque soviétique à l'ouest de Kalinine : Décision est prise de s'en prendre aux troupes affaiblies, mal ravitaillées. On retourne les unités attaquantes. 15 contre 4. Rageant, il manque un point de force pour atteindre un 4 contre 1 naturel ! (et en même temps, c'est une des qualités du jeu que de ne découvrir la force des troupes russes qu'au moment de leur premier combat). Mais avec le froid et le support aérien, le combat se réglera sur la colonne des 6/1. En terrain clair, c'est tout bon. Le sourire aux lèvres, on lance le dé.
Boljemoï, c'est un 6 ! A1/D2 sur la table de combat.
On pourrait reculer toutes nos unités plutôt que de prendre une perte. Mais on ne couperait pas le ravitaillement. Décision facile : on sacrifie une unité de cavalerie. L'Allemand n'a pas le choix : c'est un recul de deux hexagones ou deux pertes. Pour éviter l'annihilation, il lâche la route.


Image
Notre cavalerie s'engouffre. Fin de distribution de schnaps autour de Kalinine, la plupart des troupes allemandes étant désormais à plus de 8 hex hors zoc de leur unité de supply. (Bon, la situation n'est pas brillante pour autant...)

On craint le prochain tour.
Fin du tour 5

Répondre

Retourner vers « Compte rendu »