[CR] Here I Stand - Scénario 1517 (03-10-2020)

Pour poster vos comptes rendu de partie....
Message
Auteur
Barb
Marie-Louise
Marie-Louise
Messages : 17
Enregistré le : mer. 17 juin 2020 16:18

[CR] Here I Stand - Scénario 1517 (03-10-2020)

#1 Message non lu par Barb »

Bonjour à tous,
Voici un petit compte-rendu de la partie de Here I Stand (scénario 1517) qui a eu lieu au LED de Thionville le 03 octobre 2020.
Une sacrée partie de 14h (10h en excluant les pauses et le rappel des règles), sur carte customisée et avec 2 débutants sur 6.

Bonne lecture !

Parties prenantes
  • Suleiman Fustigo Le magnifique, qui joue les Ottomans.
  • Benat qui incarne Charles Quint et la Dynastie des Habsbourg.
  • Le charmant Henry VIII et l'empire anglais sont joués par Rémi.
  • Le fier Royaume de France est contrôlé par Fred Ier (aussi appelé François).
  • Le Pape, qui n'est autre que votre fidèle serviteur.
  • Enfin, le déclencheur de cette période de troubles, le dénommé Dan Luther, à la tête des Protestants.
Tour 1

Nous sommes en 1517, dans une Europe uniquement occupée par le conflit entre la France et le Habsbourg + le Pape, lorsque Luther lance ses 95 thèses, suivi par la diète de Worms.
Le Protestant n'a pas beaucoup de chance avec ses thèses et bloque à Nuremberg, mais se rattrape largement sur la diète, où il parvient à percer jusqu'à Augsburg et contrôle donc déjà 3 électorats.
Image
Le déploiement de Printemps annonce rapidement les intentions de chacun : Les Ottomans visent Belgrade, les Anglais l'Ecosse, le Pape la ville de Florence, et le Habsbourg vise le Français, qui cherche donc à se défendre.
Image
Le tour 1 reste relativement calme :
  • L'Ottoman capture Belgrade, puis lance un débarquement et se débarrasse des Chevaliers de St Jean en capturant Rhodes, et recrutent des troupes.
  • L'anglais déclare la guerre à l'Ecosse, qui n'est pas aidée par la France, mais n'attaque pas, et préfère lancer une exploration, fonder une colonie en Virginie, et créer des troupes et des escadres.
  • Le Pape parvient à capturer Florence, puis construit une escadre et des troupes. Il lance aussi un débat contre le Protestant et parvient à récupérer Nuremberg.
  • Le Protestant peine à s'étendre, mais commence la traduction de la bible en Allemand.
Le conflit entre le Habsbourg et la France se déroule principalement autour de Bordeaux.
  • Le Habsbourg recrute des mercenaires et commence un siège à Bordeaux, mais le Français crée de l'escadre et déplace ses flottes de manière à empêcher l'assaut.
  • Le Habsbourg préfère économiser et recruter des troupes plutôt que de transférer toute sa flotte en Atlantique, et abandonne donc la prise de la ville.
En fin de tour, les Pirates Barbaresques apparaissent, donnant le contrôle d'Alger aux Ottomans et annonçant le début de la piraterie.
Image
Les évènements du nouveau monde sont marqués par la conquête des Incas par le conquistador Habsbourg Francisco de Montejo et la découverte du golfe du Saint Laurent par Richard Chancellor pour le compte de la couronne britannique (on note aussi la disparition d'un explorateur Habsbourg).
Image
Tour 2

Le début du tour 2 commence par la signature d'un traité de paix entre la France et le Pape pour deux mercenaires, qui viennent renforcer le Vatican.
Le Pape s'arrange aussi avec le Habsbourg pour lui prêter une partie de sa flotte, en échange d'un mercenaire supplémentaire.
  • Soutenu par sa récente conquête (+1 Carte), le Habsbourg décide de poursuivre ses ambitions en France et se déploie cette fois à Barcelone, avec Charles Quint uniquement.
  • Le Français refuse l'affrontement direct et se déploie à Bordeaux.
  • Pendant ce temps, L'anglais se place à proximité d'Edimbourg,
  • et L'Ottoman à Nezh.
Image
Le début du tour 2 commence donc par l'invasion de la France par le Habsbourg.
  • L'armée espagnole se déplace donc jusqu'à Marseille et commence le siège de la ville. Le Français à confiance en la qualité de sa garnison marseillaise et place une partie de son armée à Lyon, dans le but de pouvoir frapper l'armée Habsbourg qui serait affaiblie après un premier assaut.
  • Mais c'était sans compter sur l'apparition de Charles Bourbon à Avignon, qui rejoint l'armée de Charles et, aidée par des techniques de Siège avancées, font tomber la ville de Marseille en un seul assaut.
  • Coup dur pour le Français qui, en plus de perdre ses troupes et la ville, perd aussi une escadre.
Image
Pour le reste du tour :
  • L'Ottoman n'attaque finalement pas et recrute de nombreuses troupes, escadres et corsaires.
  • Le Protestant finit par traduire la bible en Allemand et lance plusieurs tentatives de Réforme fructueuses, qui lui permettent de s'emparer des ports au Nord et de Nuremberg. Il piétine néanmoins à faire tomber Worms et Mainz.
  • Le Pape se retrouve avec des caisses bien vides pour ce tour (cartes à 1, 1 et 2 PC), ce qui l'oblige à se concentrer sur St Pierre de Rome et ses défenses (débats infructueux).
  • Enfin, L'anglais envoie Cabot en exploration, recrute encore quelques troupes, et se lance sur la prise d'Édimbourg. Malheureusement, Henry VIII se rend compte que son armée manque cruellement de professionnalisme, et malgré deux assauts, ne parvient pas à faire tomber la ville.
Rien de bien folichon pour le Nouveau monde à ce tour : Sébastien Cabot échoue et meurt lors de son voyage, l'explorateur Narvaez pour le Habsbourg erre et ne découvre rien, et la France fonde la colonie de Charlesbourg Royal au Québec.
Image
Tour 3

Le tour 3 commence par l'abandon de la France face au Habsbourg, qui octroie 2 PV supplémentaires pour récupérer son territoire.
Le Habsbourg s'allie au Pape, mais est attaqué par L'Ottoman, qui signe au passage une alliance avec la France.
Image
  • Le Habsbourg obtient à nouveau des richesses de sa conquête (+1 Carte), et, persuadé de sa supériorité, se débarrasse d'une invention qui lui est présentée (la presse imprimée) au profit d'une attaque éclair sur Metz, afin de ne pas laisser la ville aux mains des Français, puis lance une exploration.
  • Cette invention ne tombe néanmoins pas dans l'oubli et est récupérée par le joueur Protestant, qui se lance dans la distribution de bibles traduites imprimées. Et ça va faire très mal. Le Protestant va manger l'ensemble de l'Allemagne durant le tour, récupérant les 6 électorats, et va même occuper une partie de la France, en plus d'avancer dans les traductions des bibles allemandes et françaises.
  • Le Pape est à nouveau pauvre, mais parvient tout de même à rallier Gêne à sa cause. Profitant de l'absence de la carte Home Protestante, il lance une bulle papale sur Luther et parvient à brûler Bullinger ! (+2PV). Fort de ce succès, le pape tente un débat contre Tyndale avec Eck, qui est lui aussi brûlé vif ! (+2PV). Même si ce n'est pas suffisant pour enrayer la machine Protestante, le Pape récupère néanmoins 4 points de victoire, et passe à 1 point de la victoire !
Dans le reste du monde :
  • Le Français profite de sa paix pour se reconstruire. Il gagne 1 carte de sa colonie, 1 carte par l'ambassade de la Forêt établie à ce tour, et 1 carte grâce à ses châteaux ! Cette nouvelle richesse lui permet de recruter de nombreuses troupes, puis de lancer une exploration et une seconde colonie.
  • L'Ottoman surprend le Habsbourg en ignorant complètement Buda et en lançant une attaque surprise à Vienne. Les troupes autrichiennes n'ont pas le temps de se retirer et sont toutes massacrées par les Ottomans, qui capture Ferdinand !
  • Le Habsbourg tente une réplique en provoquant une guerre en Perse, mais ça ne sera pas suffisant : L'Ottoman capture Vienne et se venge en lançant de la piraterie dans le Golfe du Lyon, obtenant +1 PV et détruisant une escadre espagnole. Néanmoins, les Perses sont des durs à cuire et ne cèdent pas. Le Habsbourg se console donc en récupérant Metz.
  • Enfin, L'anglais parvient enfin à faire tomber Edimbourg, et profite de l'accalmie pour recruter à Calais et tenter une conquête. Il en profite aussi pour forcer le divorce avec Catherine d'Aragon et parvient à obtenir un Edward (chétif) avec Jane Seymour !
Image
Dans le Nouveau Monde, la conquête anglaise échoue lamentablement et est tuée. Verrazano, premier explorateur Français, fait la découverte de la rivière Mississippi.
Enfin, le grand explorateur Habsbourg Francisco de Orellana traverse le détroit du Pacifique et tente la circumnavigation, qui est couronnée de succès ! (+4PV).
Image
Tour 4

L'état de l'Europe au début du tour 4 est radicalement différent de celui au début du tour 3 :
  • Le Pape est très proche de la victoire.
  • Le Habsbourg a perdu de sa splendeur.
  • Le Protestant, bien qu'inattaquable, est aussi clairement devenu une menace.
L'alliance Franco/Ottomane rentre en action : L'Ottoman déclare la guerre à Venise, est défendue par le Pape. Le Français, qui continue à recevoir des richesses de ses colonies (+1 Carte), déclare lui aussi la guerre au Pape.

Le déploiement de Printemps reste logique : L'Ottoman se place à Graz dans le but de s'attaquer à Venise par la terre, et l'énorme armée Française (14 troupes) à Grenoble, pour faire de même à Gêne.
Discrètement, L'anglais fait aussi un petit débarquement à Calais.
Image
  • Le tour 4 commence par une déclaration de guerre surprise de L'anglais au Habsbourg (malgré une France complètement vidée de ses troupes, parties en guerre en Italie !).
  • Le Habsbourg ne répond néanmoins pas à la provocation anglaise et se concentre sur la reprise de Vienne.
  • Laissé seul, L'anglais fera d'abord tombé Anvers, puis poursuivra sa guerre en attaquant Bruxelles (sur laquelle il faudra 2 assauts pour venir à bout de la garnison).
  • L'Ottoman piétine dans sa guerre en Perse, mais se rapproche tout de même de Venise avec une partie de ses forces. Il ne parvient néanmoins pas à intercepter la flotte papale, qui compte désormais 5 navires à Venise .
  • Estimant la capture de la ville difficile, L'Ottoman préfère remonter pour la défense de Vienne : son armée intercepte l'armée Habsbourg en plein siège, qui est à nouveau massacrée, entraînant la capture de Charles Quint !
Pendant ce temps, à l'Ouest, le Français entre en Italie, mais se voit dans l'incapacité de prendre Gêne suite à la fabrication d'escadres par le Pape.
Bien décidé à punir le Pape, François Ier se lance sur Florence, mais le Pape en profite pour faire sauter la ligne de ravitaillement française à Turin.
Montmorency part à la tête d'un bataillon et écrase littéralement les forces papales, malgré un combat équitable (5d vs 4d, 3 pertes à 0 !).
Image
Le Français temporise et pioche 3 cartes (château + Fuggers) ! Sa stratégie change alors, et à la tête d'une armée fraîche, Montmorency siège Gêne et utilise une odieuse Traîtrise pour s'emparer de la ville : Les forces papales sont massacrées et la flotte coulée dans le port !
Enfin, le Français tentera un ultime assaut sur Florence, qui malgré une armée française décidément redoutable, ne tombera pas.
La guerre entre le Pape et la France en restera là pour ce tour, sans aucune perte française (sur 12 dés papaux...).

A l'Est, L'Ottoman prépare aussi le prochain tour, et en plus de se débarrasser de la guerre en Perse, déplace une grande partie de sa flotte dans la mer Adriatique, avant de lancer une attaque sur le port de Venise, et, malgré une flotte à peine supérieure, parvient tout de même à porter un coup majeur à la flotte papale !

Enfin, le Protestant, oublié pour un temps, profite de l'occupation du Pape pour traduire entièrement la Bible, capturant l'ensemble des espaces de langue allemande et la zone française frontalière.
Il parvient même à empocher un point de plus en jouant Michel Servet au dernier tour, l'amenant, avec la ligue de Smalkade automatiquement déclenchée à la fin du tour 4, à 23 points !
Image
Tour 5

Après un tour 4 endiablé, le tour 5 commence avec les deux joueurs "religieux" en tête, mais aussi vulnérables : le Pape a beaucoup perdu face aux attaques françaises et ottomanes, et le Protestant peut désormais être attaqué.
  • Le Habsbourg abandonne la guerre face à L'Ottoman et prévoit de se reconstruire et de s'attaquer au Protestant (+1 carte de sa conquête).
  • L'anglais perd une colonie et manque de fond, mais se sachant encore trop derrière, décide de ralentir le Protestant en lui déclarant la guerre.
  • A ce stade, tout le monde est en guerre avec au moins 3 autres puissances, à l'exception de la France, uniquement en guerre avec le Pape.
  • L'Ottoman déploie toute son armée à portée de Buda.
  • L'anglais débarque à nouveau et se place à Bruxelles, à la frontière Protestante.
  • La France envoie son armée à Nice, afin de poursuivre la guerre d'Italie.
Image
  • Le tour 5 commence par la prise de Buda par L'Ottoman, provoquant... l'entrée en guerre avec le Habsbourg (avec lequel la paix avait été signée au même tour).
  • Le Habsbourg s'empresse donc de renforcer Vienne, en y amenant Charles Quint.
  • L'anglais va tout d'abord bannir Calvin, ralentissant la progression protestante en France, et va ensuite démarrer un siège sur l'électorat de Cologne.
  • Se sachant en danger, le Protestant tente une manoeuvre désespérée en recrutant des mercenaires et en se lançant à 5 contre 8 (+2 dés) à Colgone : et ça marche ! Les anglais sont repoussés et perdent 3 troupes (contre 1 seul mercenaire protestant).
  • Le Habsbourg se joint à son ennemi anglais et recrute des troupes dans le but d'attaquer l'électorat de Trier.
A l'Est, le Français piétine : tout d'abord accablé par des pluies diluviennes (invoquées par le Pape, selon les rumeurs), François Ier subit une terrible crise de goutte, l'empêchant de se lancer sur Florence. Mais le Français est obstiné, et malgré les signaux divins, démarre un siège à Florence. Le Pape mobilise alors ce qu'il reste de son armée et repousse l'armée française.
La France tente une ultime percée jusqu'à Rome, moins défendu, mais remarque avec justesse que le piège italien peut se refermer sur lui et provoquer la perte de son armée, et préfère donc se retirer à Gêne.

L'Ottoman quant à lui se jette sur Vienne après la prise de Buda, bien décidé à reprendre la ville. Il pille au passage le Pape à 2 reprises, et parvient à dérober une carte et un point de victoire.
Malheureusement, pourtant donner gagnant lors de son assaut face aux faibles défenses de Vienne, Suleiman ne parvient pas à faire tomber la ville, et ce même après une seconde tentative ! La cité reste donc sous contrôle Habsbourg.
Image
  • Le Protestant poursuit la Réforme et commence à s'étendre en Angleterre. Le Pape s'oppose et excommunie Cranmer, gagne le débat en Angleterre et freine la propagation protestante.
  • Un second débat est lancé par Eck en Allemagne, et c'est au tour de Latimer de passer à la broche (+1 PV) !
  • Le Pape passe à 25 points, et le Protestant a 21 points. Il joue alors Copernic (+2PV), et sa dernière grosse carte pour finir la traduction de la bible en Français, lui octroyant 2 nouveaux PV, l'amenant à 25 (et le Pape à 24).
Il ne reste plus que le Habsbourg qui peut empêcher le Protestant de gagner la partie. Avec ses 4 mercenaires, il va tenter à 3 reprises de tuer l'unique régulier Protestant qui défend Trier. Et comme vous vous en doutez, cela n'arrivera pas, Trier ne tombe pas et c'est la victoire du Protestant sur le fil !

Le Protestant l'emporte avec 25 points, le Pape est à 24 points et à seulement 2 espaces catholiques de passer devant !
A 21 points, L'anglais qui aura tout donné pour ralentir le Protestant (à noter qu'il empoche 2 points grâce à l'exploration de Rut au dernier tour), ex aequo avec L'Ottoman, qui, avec un peu plus de chances, aurait pu avoir +1PV de piraterie et +2PV pour Vienne pour finir à 24.
Juste derrière, à 20 points, la France et le Habsbourg, qui avaient de la réserve et auraient pu largement prétendre à la victoire au tour suivant.
Image
Une superbe partie, de nombreux rebondissements, des coups du sort terribles pour les uns et providentiels pour les autres. J'ai encore une fois adoré, hâte de remettre ça ;)

A refaire très vite donc !

Avatar du membre
FredhoT
Grognard
Grognard
Messages : 1033
Enregistré le : jeu. 28 mars 2013 22:03
Localisation : Liège (Belgique)

Re: [CR] Here I Stand - Scénario 1517 (03-10-2020)

#2 Message non lu par FredhoT »

Super CR, les photos sont vraiment bien. Quand on connait le jeu, on peut facilement s'immerger.

Petite question concernant le Sue for Peace de la France envers le Habsbourg au début du Tour 3.
Si je vois bien le Habsbourg à 12 PV à la fin du tour 2, en ayant conquis Marseille (Key --> 2PV) et un espace non-fortifié (Avignon).
Le Français semble être aussi à 12 PV à ce moment-là.

Sue for Peace:
--> "War Winner" pour le Habsbourg: +1PV --> 13PV
--> Marseille est rendu à la France: - 2PV pour le Habsbourg (le marqueur carré retourne sur la powqer card) + 1PV pour le Habsbourg "concédé" par la France --> 12 PV // +2PV pour la France (marqueur carré qui va sur Marseille) --> France 14 PV
--> Avignon est rendu à la France: +1PV pour le Habsbourg (ou une carte?) --> Habsbourg 12 ou 13 PV.

Pourquoi le Habsbourg a-t-il 14 PV au déploiement de printemps du Tour 3? Il devrait avoir au plus 13 PV, non? :gratte:

Et avez-vous bien éliminé 2 unités françaises lors de cette phase? (on dirait bien que oui, vu le désert militaire qu'est la France au début du T3 :mrgreen: )
FredhoT
Actuellement en campagne (Vassal online):
- Uncond. Surrender Europe (Axis)
- Paths of Glory (Allied)
En PbeM:
- A House Divided (Union) contre Scaramouche
- No Retreat! Rus. (Axis) contre Pap
- Here I Stand (UK)

Barb
Marie-Louise
Marie-Louise
Messages : 17
Enregistré le : mer. 17 juin 2020 16:18

Re: [CR] Here I Stand - Scénario 1517 (03-10-2020)

#3 Message non lu par Barb »

FredhoT a écrit : sam. 17 oct. 2020 15:41 Pourquoi le Habsbourg a-t-il 14 PV au déploiement de printemps du Tour 3? Il devrait avoir au plus 13 PV, non? :gratte:
On a certainement oublié de retirer le pv perdu lors du retour de la Key de Marseille :)

Après chaque nouveau monde, nous recomptons les points, afin d'être sûr qu'il n'y a pas d'erreur, mais il arrive que des oublis soient commis durant le tour... Mais bon, plus la partie avance, plus on fait attention, évidemment :razz:
FredhoT a écrit : sam. 17 oct. 2020 15:41 Et avez-vous bien éliminé 2 unités françaises lors de cette phase? (on dirait bien que oui, vu le désert militaire qu'est la France au début du T3 :mrgreen: )
Oui, pour éviter tout oubli, on a un aide mémoire qui récapitule chaque étape de chaque processus ;) Et en effet, le Français a été durement touché par la guerre contre le Habsbourg, C'est difficilement évitable si l'Ottoman ne menace pas Vienne ou si l'anglais n'attaque pas Anvers à je trouve... :gratte:

Avatar du membre
Don Fredo
Pousse pions
Pousse pions
Messages : 378
Enregistré le : lun. 19 juin 2017 14:43
Localisation : Thionville

Re: [CR] Here I Stand - Scénario 1517 (03-10-2020)

#4 Message non lu par Don Fredo »

C'était top, effectivement jouer le Français c'est vraiment pas évident au début , avec un Habsbourg agressif, heureusement que l'Anglais était calme.

En tout cas perdre une guerre rapidement ce n'est pas si grave , la meilleur solution pour ne pas trop perdre de troupes et surtout être en Paix!

J'ai essayer de le convaincre que nous faire la guerre assure notre défaite finale, mais non , une vraie tête dure Benãt .

Super Compte rendu et très belle photo , bonne mémoire sur les cartes ;) , vivement là prochaine pour Noël :mrgreen:

Répondre

Retourner vers « Compte rendu »